En savoir plus sur les disciplines
Boxe chinoise  -  Self-défense  -  Kung Fu
Boxe chinoise


Le Sanda - Boxe chinoise : on parle avant tout d'un sport. Une boxe pieds-poings très complète qui associe les frappes pieds et poings aux techniques de saisies et projections.
Inspiré des techniques traditionnelles, et mis en place pour l'usage militaire à l'origine, le Sanda est actuellement l'une des deux grandes formes de compétition sportive en wushu (arts martiaux chinois) avec les *Taolus (formes codifiées).

On peut considérer cette boxe comme un système très complet techniquement - chaque art martial chinois ayant sa variante de Sanda - et une méthode d'entraînement efficace. En effet, la pratique du Sanda (libre ou compétition) est l'un des meilleurs moyens à la disposition des pratiquants pour confronter leurs techniques à l'épreuve de la vérité.
Le Sanda peut être présenté sous deux formes :

  • une sportive, la plus célèbre, destinée aux civils et donc réglementée en vue des compétitions mais aussi pour assurer la sécurité des pratiquants : pieds, poings, fauchages avec des protections

  • une martiale, destinée aux militaires, et où tous les coups sont autorisés, y compris les frappes dans les articulations, l'usage des coudes et genoux, les luxations...

Certains combattants Sanda ont participé à des tournois de combat tels que K-1 et Shoot Boxing. Ils ont eu un certain succès. En raison des règles de la compétition de Kickboxing, les combattants Sanda sont soumis à plus de limitations que d'habitude. Des concurrents notables dans les principaux concours d'arts martiaux mixtes chinois, le championnat de combat d'art de la guerre et la fédération de combat ultime Ranik sont principalement issus du wushu. Le Sanda a figuré dans de nombreuses compétitions de style contre style. Le Muay Thai est souvent opposé au sanda, tout comme le karaté, le kickboxing et le Tae Kwon Do. Bien que ce soit moins courant, certains pratiquants de Sanda se sont également battus dans les compétitions américaines d'arts martiaux mixtes.
Le sanda s’apparente beaucoup au kickboxing et au muay thai. Mais quelle est la différence entre ces trois sports de combat ?

  • Le kickboxing est une forme de boxe pieds poings qui autorise les low kicks (coup de pied dans les jambes). Par contre, il interdit les coups de coude, les coups de genou, et les projections.

  • Le muay thai, lui autorise les coups de genou, de coude, et les projections. Il y a donc un bon contraste entre les deux.

  • Le sanda se situe donc parfaitement entre ces deux disciplines, car il autorise les projections comme en muay thai, mais interdit les coups de genou et de coude, comme Kickboxing.
     

Sanda enfant


Sur la base d'un apprentissage des techniques de base de la boxe du Kung Fu, les enfants découvrent des techniques d'attaques défenses et de saisies. L'apprentissage est ludique et très réaliste, avec toutes les précautions nécessaires compte tenu de l'âge.
 

Baby-Boxe


Les cours de Baby Boxe sont avant tout basés sur le développement psychique, physique et social de l’enfant. L’approche pédagogique se traduit par des expériences motrices (par exemple favoriser l’équilibre et la coordination) ainsi que par le développement du schéma corporel (connaissance du corps), Apprentissage des bases de la boxe tout en restant sur une pratique ludique (déplacement, techniques des poings et des pieds). Des valeurs citoyennes sont introduites dès le Baby Boxe.

Self-défense


Qu’est-ce que la Self-Défense ?
La Self-Défense, ou défense personnelle, est une pratique ouverte à tous les publics, du débutant à l’expert en arts martiaux, et ce quel que soit le sexe. Il s’agit d’une discipline préparatoire à une éventuelle agression, dont la gestion de la distance et l’apprentissage de techniques efficaces sont des éléments clés.

La Self-Défense a pour but d’apprendre aux pratiquants à savoir réagir à toutes situations potentielles, avec ou sans arme, afin qu’en cas d’agression la réponse soit de l’ordre du réflexe spontané. L’esprit de la Self-Défense est de pouvoir se protéger, mais toujours dans un esprit citoyen et sous couvert de la loi. Il s’agit de pouvoir réagir à différents angles d’attaques (de face, de côté, par derrière) ainsi qu’à tous types d’assauts (tiré, poussé, étranglé, encerclé, saisi…). Enfin, l’un des éléments majeurs de la discipline, est l’apprentissage de la confiance en soi.
En fonction de l’art martial choisi, la Self-Défense peut prendre des aspects différents. D’abord, parce que chaque enseignant à sa propre personnalité et sa propre expérience martiale, mais aussi parce que selon la discipline, le travail n’est pas le même.

Pour sa part, le club a une méthode efficace et dynamique dont la pratique se réalise à travers des percussions, des mises en situation et des amenés au sol, ainsi qu’un entraînement physique adapté, où le cardio est essentiel. Cette discipline, au-delà d’être de la Self-Défense, permet l’apprentissage de la
riposte. Grâce à l’absence de contraintes techniques et/ou conventionnelles, débutants comme experts peuvent le pratiquer et apprendre à se défendre très rapidement.
Parmi les avantages que procurent la Self-Défense, on trouve le fait de ne pas avoir à suivre un apprentissage long, comme dans d’autres arts-martiaux traditionnels. Cette pratique permet de savoir se défendre sans devenir un expert dans chaque discipline martiale dont proviennent les techniques. Grâce à une méthode simple et efficace, il vous est possible dès les premiers cours, d’apprendre des techniques basiques de défense. Outre la Self-Défense, on peut également apprendre à réagir en cas d’attaque d’une tierce personne. En effet parmi les éléments majeurs de l’apprentissage, on retrouve le fait de savoir se désaxer, se protéger d’une attaque, mais aussi protéger un tiers.


Kung-fu Shaolin


Kung-fu (ou Gong fu) est en Occident le nom généralement donné aux arts martiaux chinois externes.
Le Kung Fu Shaolin est un style très complet dans lequel on utilise les poings, les pieds, les coudes et les genoux.
Il est constitué d'enchainements de positions, de mouvements calqués sur ceux des animaux , de frappes, saisies, attaques et parades rapides La variété des gestes permet de renforcer tous les muscles, d'assouplir les tendons et ligaments.
Vous travaillerez votre condition physique en améliorant notamment endurance, vitesse, puissance et précision à travers différents exercices . Il permet de libérer le stress tout en acquérant un savoir utile et ludique. D'une manière générale, il aide à développer la concentration, la coordination et le dépassement de soi.
Pour les enfants, le Kung Fu Shaolin participe au developpement psychomoteur et favorise la concentration.Il améliore la coordination et la maîtrise de soi et permet l'apprentissage de règles de vie individuelles et au sein d'un groupe. Il permet de travailler souplesse, agilité et mémorisation.

Signification
Le terme Kung Fu est la transcription de 功夫 (gongfu). Les termes "gong" et "fu" traduits littéralement et séparément ont une tout autre signification que "arts martiaux" chinois.
"Gong" désigne la "maîtrise", le "perfectionnement", la "possession d'un métier" ou une action en laquelle beaucoup de temps a été consacré. Le terme est à rapprocher d'un point de vue sémantique de la notion d'artisan tel qu'il était usité en Europe au XIXe siècle : Ce terme désignait l'homme de métier qui par un apprentissage auprès d'un maître acquérait cultures, techniques et savoirfaire.
"Fu" désigne les techniques en tant que contenu, soit l'énergie qui a été investie dans l'action de cette technique.


*Taolus


Il s'agit d'un combat imaginaire contre un ou plusieurs adversaires Ensemble de techniques constituées d'enchainements de positions , de mouvements, de frappes, de saisies et de techniques attaque défense pouvant être inspiré du combat animal (tigre, dragon, léopard, serpent, singe, mante religieuse
Les taolus se pratiquent aussi avec armes. Leurs spécificités prennent leur sens lors de la mise en situation de combat ou d'auto défense (applications martiales)


Apprentissage des armes

Etudes du maniement du bâton en cours.
Possibilités de stages pour les autres armes :sabre, lance, épée, chaîne


Techniques de combat

Approche du combat Kung Fu (pied , poing, balayage, projections)

 

Auto défense

Techniques de défenses et de Qin na (clefs sur les articulations ) . L'armée et la police chinoise utilisent les techniques d'auto défense du Shaolin Quan (boxe de Shaolin)

 

 
 
 
Pour nous contacter :​

dragons.duboutdumonde@gmail.com

06 40 34 95 78

Président : Alexis Le Guern

Vice président : Stéphane Balcon

Vice président : Laurent Segalen - section boxe chinoise

Création graphique : www.mikaelbarzic.com

  • Facebook